Vous êtes ici : Accueil > Campus > Art et culture > Agendas > Par type > Professionnels
  • Culture,

Ciné-débat autour du documentaire "Nothing To Hide"

le 15 novembre 2017

de 18h à 21h
Amphi MI V - Guy-Isaac [repère I sur le plan]
Site Manufacture des Tabacs de l'Université Toulouse Capitole

Soirée ouverte à tous
ENTRÉE GRATUITE

Projection du documentaire "Nothing To Hide" suivie d'un débat.

Ciné-débat proposé dans le cadre du colloque "Mise en oeuvre du Règlement européen sur la protection des données personnelles : réflexions académiques et partage d'expériences", organisé par Céline Castets-Renard et Jessica Eynard (co-responsables du Master 2 Droit et Numérique de l'UT Capitole / IRDEIC), en partenariat avec le Master 2 Droit et Numérique, l'AFCDP, l'AFDIT, et avec la participation de la CNIL, le 15 novembre 2017 à l'Université Toulouse Capitole.


LE FILM


Nothing To Hide
(durée : 1h26). Réalisation : Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic (2017).
Diffusion en anglais sous-titré en français

Êtes-vous vraiment sûr de n'avoir "rien à cacher" ? Que peuvent savoir Facebook ou Google de vous en seulement 30 jours ? Votre orientation sexuelle ? Vos heures de lever et de coucher ? Votre consommation d'alcool et vos infractions pénales ? Votre niveau de richesses et votre solvabilité ? Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic ont fait l'expérience en hackant l'iPhone et l'iMac d'un jeune artiste n'ayant "rien à cacher" pendant un mois. Un hacker et une analyste ont pour mission de deviner qui est ce jeune homme et s'il n'a véritablement "rien à cacher". Celui-ci est loin de se douter où l’expérience va le mener...

 


L'AVIS DES INROCKS

Grâce à la collecte de nos données numériques, les agences de renseignement disposent aujourd'hui d'un accès quasi-total à notre intimité. Nothing to Hide propose, en évitant l'écueil de la paranoïa, une prise de conscience des enjeux de la surveillance de masse et des moyens dont chacun dispose pour s'y soustraire.

Il était une fois internet. Le capitalisme pensa en tirer profit en proposant des contenus payants mais il s'avéra bien vite que les utilisateurs voyaient d'abord internet comme un espace de gratuité. Alors le capitalisme eut l'idée d'une surveillance invisible qui collecterait les données générées par les utilisateurs pour ensuite les vendre à des entreprises et des gouvernements. La surveillance de masse est née. L'observation de ce péché originel d'internet débouche sur une question avec laquelle ce passionnant documentaire ne cesse de tisser son propos : pourquoi m'inquièterais-je de la surveillance de masse puisque je n'ai rien à cacher?

Alternant entretiens avec des spécialistes de la surveillance, des exemples concrets et une étude de cas, Nothing to Hide illustre le trajet d'une prise de conscience des dangers de la surveillance et pose avec intelligence et tempérance la question de l'intimité et de la capacité à se rebeller à l'intérieur d'une société qui dispose d'outils dignes d'un régime totalitaire.
 

Pour plus d'informations sur le colloque organisé par l'IRDEIC et le Master 2 Droit et Numérique, cliquez ici !
Partenaires :



Partenaire pour la projection
de Nothing To Hide
le 15 novembre
Mis à jour le 13 novembre 2017