Si vous n'arrivez pas à lire correctement cet e-mail, consultez-le dans un navigateur

newsletter

numéro 2017

Communiqué de Presse

http://www.ut-capitole.fr/ contacter l'expéditeur
 

Les Rencontres des Bibliothèques de l’université

Rencontre-débat exceptionnelle avec Christina PLUHAR
« Une alchimiste de la musique baroque »

 
À l’Université Toulouse Capitole
Mercredi 3 mai 2017
11h – Amphi Dupeyroux
(Anciennes Facultés – 2, rue Albert Lautmann Toulouse)

Christina PLUHAR, directrice de l’ensemble « l’Arpeggiata », est l’une des artistes les plus en vue pour l’interprétation de la musique baroque.


Née à Graz (Autriche), Christina PLUHAR découvre, après des études de guitare classique, ses profondes affinités pour la musique baroque et de la Renaissance.

Elle se consacre dès lors au luth, au théorbe, à la guitare baroque et à leur répertoire, qu’elle étudie au Conservatoire Royal de La Haye et à la Schola Cantorum Basiliensis avec Hopkinson Smith. Elle étudie la harpe baroque auprès de Mara Galassi à la Scuola Civica di Milano, et se perfectionne auprès de Paul O’Dette, Andrew Lawrence King, Jesper Christensen. En 1992, elle obtient un premier prix au concours international de musique ancienne de Malmö avec l’ensemble La Fenice.

À son répertoire figure la musique pour luth de la Renaissance et du baroque, guitare baroque, archiluth, théorbe et harpe baroque des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, où elle excelle en soliste.

Christina PLUHAR collabore avec de nombreux ensembles parmi lesquels La Fenice (Jean Tubéry), Hesperion XXI (Jordi Savall), Il Giardino Armonico, Concerto Soave (Maria Cristina Kiehr), Accordone (Marco Beasley), Elyma (Gabriel Garrido), les Musiciens du Louvre (Marc Minkowsky), Ricercar Consort (Philippe Pierlot), la Grande Ecurie et la Chambre du Roi (Jean?Claude Malgoire), Cantus Cölln (Konrad Junghänel). Comme continuiste, elle est sollicitée par des orchestres placés sous la direction de René Jacobs, Ivor Bolton, Alessandro di Marchi, Marc Minkowsky, Gabriel Garrido. Depuis 2001 elle est assistante d’Ivor Bolton au Nationaltheater de Munich. En 2005, elle est invitée à diriger l’Australian Brandenburg Orchestra, en 2007, l’European Baroque Orchestra, ainsi que l’orchestre Divino Sospiro, au Portugal, qui la réinvite en 2009.

Installée à Paris depuis 1992, Christina PLUHAR crée en 2000 son propre ensemble, L’Arpeggiata, avec lequel elle explore la musique vocale et instrumentale du premier baroque avec des solistes exceptionnels venus aussi bien de la musique savante baroque que de la musique traditionnelle ou d’autres genres, tel que le jazz ou encore d’autres formes d’expression artistique comme la danse ou le théâtre.

Depuis sa naissance en 2000, L'Arpeggiata se distingue par une approche vocale nouvelle, se fondant sur l'interprétation du recitar cantando et les techniques vocales de la musique traditionnelle. L'ensemble s'est donné comme fils directeurs l'improvisation instrumentale et la recherche sur l'instrumentarium, en exploitant la richesse de ce dernier dans la plus pure tradition baroque.

L'Arpeggiata se produit depuis sa création avec succès au sein des plus grands festivals en Europe, tels que le Festival de musique baroque de Sablé-sur-Sarthe, le Festival de musique ancienne d’Utrecht, le Festival des Flandres d’Anvers, les Rencontres de Vézelay, d’Arques la Bataille, de Namur, du,Concertgebouw de Bruges, le Festival de l’Abbaye d’Ambronay, le Festival de musique baroque de Pontoise, le Early Music Festival de Saint-Pétersbourg, le Festival du Haut Jura, le Festival de la Vézère, etc.

Parallèlement à ses activités de chef et soliste, Christina PLUHAR enseigne la harpe baroque dans sa classe du Conservatoire Roà l’Université de Graz (Autriche).

Tous les disques de Christina PLUHAR ont remporté un succès unanime auprès du public et de la presse.Le premier, La Villanella, consacré à la musique de Kapsberger, a été nommé « événement du mois » dans Répertoire des disques, et a reçu le Premio Internazionale del disco per la musica italiana. Le deuxième disque, Homo fugit velut umbra», consacré à la musique de Stefano Landi ; a été également plébiscité par la presse : « 10 de Répertoire », « Diapason Découverte », « CD de la semaine » à la BBC, « CD du mois » chez « Amadeus » (Italie) ....

En janvier 2012, paraît l'album Los Pajaros perdidos où L'Arpeggiata retrouve Philippe Jarrousky pour un répertoire sud-américain. En mars 2013, paraît l'album Mediterraneo où la formation de Christina Pluhar s'associe, cette fois, à des artistes grecs, turcs ou portugais autour d'un patrimoine spécifiquement méditerranéen. En mars 2014, sort l'album Music for a while, - Improvisations on Purcell. Christina Pluhar a décidé ici de relier l'œuvre du compositeur anglais Henry Purcell aux musiques actuelles et en particulier au jazz. Elle a pour cela fait à nouveau appel au contre-ténor Philippe Jaroussky, mais aussi à un orchestre où les guitares acoustiques ou électriques se marient avec clarinette, piano et batterie.
 

Université Toulouse Capitole, une recherche d'excellence pour des formations de haut niveau

UT Capitole est fière de compter le Prix Nobel d’économie 2014, Jean Tirole, parmi ses enseignants-chercheurs. Cette consécration est l’aboutissement d’une stratégie d’établissement tournée vers l’excellence de sa Recherche au service de Formations de haut niveau.
Spécialisée dans les domaines du droit, de l’économie et de la gestion, notre université s’appuie sur la réputation de ses trois principales composantes : Faculté de droit et science politique, École d’économie-TSE, École de management (IAE) pour rayonner au plan international. Ses jeunes composantes : Faculté d’informatique, Faculté d’administration et communication et Institut Universitaire de Rodez viennent enrichir son potentiel scientifique et son offre de formation. Un Département des langues et civilisations forme nos étudiants aux langues pour leur ouvrir les portes de l’international.
Toujours à la pointe de l’innovation, notre université vient de créer la première École européenne de droit dont la vocation est de préparer ses meilleurs étudiants en droit à exercer leurs compétences au-delà de nos frontières.
En 2012, la Commission européenne a attribué à notre université le label Centre d’excellence Jean-Monnet qui confirme la qualité de notre Recherche et de nos Formations sur les questions européennes.

Autonome depuis le 1er janvier 2009, l'Université Toulouse Capitole trouve son origine dans la faculté de droit canonique créée en 1229. Il est possible de suivre l’actualité scientifique de notre université en recevant chaque trimestre sa revue en ligne Comprendre pour entreprendre.
L'Université Toulouse Capitole est membre fondateur de la Communauté d’Université et d’Établissements " Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées " ce qui lui permet de mettre en commun des moyens pour que son offre bénéficie de toutes les potentialités du site toulousain.
 


CONTACTS PRESSE


Françoise Montet Lattes
Directrice de la communication
05 61 63 35 36
06 87 22 70 04
francoise.lattes@ut-capitole.frou
Marcel Marty
Bibliothèque universitaire de l’Arsenal
05 34 45 61 54
Marcel.Marty@ut-capitole.fr

À l’issue de la rencontre, séance de dédicaces.


Entrée libre et gratuite.
Cette rencontre-débat est ouverte à l’ensemble de la communauté universitaire d’UT Capitole et au grand public toulousain.

En collaboration avec Odyssud Blagnac.
Dans le cadre des « Rencontres des musiques baroques et anciennes » (2-29 mai), Christina PLUHAR et l’Arpeggiata présente le spectacle Mediterraneo (2 mai, 20 h 30, Grande Salle).
 

Suivre les actualités de l'Université Toulouse Capitole

Retrouvez

Se désabonner


Pour ne plus recevoir nos communiqués de presse cliquez ici

Votre avis nous interesse


Afin de faire évoluer ce support de communication pour qu'il réponde au mieux à vos attentes, n'hésitez pas à nous faire part de vos suggestions d'améliorations.