MOOC Droit des entreprises en difficulté

Le MOOC Droit des entreprises en difficulté

L'Université Toulouse Capitole, forte de son expertise dans le domaine juridique, a inauguré, dès février 2019, son tout premier MOOC « Droit des entreprises en difficulté » sur la plateforme France Université Numérique.

Ce parcours sur 7 semaines, ouvert à tous et qui a compté plus de 4000 inscrits, offre à la fois un solide bagage théorique ainsi qu'une approche pratique et concrète du droit des entreprises en difficulté.
 
Le MOOC combine une variété de supports et de ressources parmi lesquels, des activités "découverte" et exploratoires, des vidéos, des synthèses visuelles, des entretiens filmés avec des professionnels du métier, des QCM auto-correctifs d'entraînement et d'évaluation pour vérifier la correcte assimilation des apprentissages.
 
  Entretiens filmés  

3 questions à Hélène Poujade et Sophie Sabathier, enseignantes et auteurs du MOOC


Hélène Poujade, Maître de conférences rattachée au Centre de droit des affaires Sophie Sabathier, Maître de conférences rattachée au Centre de droit des affaires

    Pourquoi avoir choisi le droit des entreprises en difficulté ?
    "Ce premier MOOC porte sur le droit des entreprises en difficulté. Cette discipline est au cœur de notre économie et toute entreprise peut y être confrontée à un moment de son existence, soit du fait de ses propres difficultés, soit du fait de celles de ses partenaires. Le droit des entreprises en difficulté est une discipline riche et complexe et qui a subi de nombreuses évolutions ces dernières années. S’appuyant sur l’expertise du Centre de droit des affaires de l'Université Toulouse Capitole bâtie depuis trente ans, il paraissait donc important de proposer un parcours qui permette à chacun d'acquérir un solide bagage théorique et d’offrir une approche concrète, pratique, vivante du droit de la prévention et du traitement des difficultés".
    À quels publics s'adresse-t-on et pourquoi ?
    "Le public touché par ce MOOC est très large : l'étudiant en Droit, Gestion, Économie, Comptabilité, soucieux d'acquérir des connaissances ou de réviser pour un concours (Concours d'avocat, administrateur judiciaire, DSCG...) ; le salarié qui souhaite se former ou confirmer ses connaissances dans ce domaine (banque, étude de notaires, d'huissiers) ; le chef d'entreprise confronté à des difficultés ; les conseillers de l'entreprise auprès des collectivités, des CCI, des associations d'aide au rebond, ou encore, des professionnels du métier (avocats, experts-comptables, magistrats) qui souhaiteraient consulter l'avis d'un expert. Afin de répondre à la diversités des besoins, trois types d'apprenants ont été identifiés et sont guidés dans leurs apprentissages :
    - "L'expert" "butinera" les ressources qui l'intéresse, essentiellement les vidéos (Durée hebdomadaire conseillée : 45 minutes) ;
    - "Le visiteur" ira à l'essentiel, testera ses connaissances essentiellement à travers les mises en situation et l'exploration des ressources réelles (Durée hebdomadaire conseillée : 1h30) ;
    - "L'explorateur" approfondira chaque module, en utilisant toutes les activités pour mieux ancrer ses apprentissages dans la pratique (Durée hebdomadaire conseillée : 3 heures").
    Que retenez-vous de l'expérience de ce MOOC ?
    "Cette première expérience, très dense, nous a beaucoup enrichies en nous permettant :
    - D’apprendre sur nous-même, d’engager une réflexion sur les nouveaux modes d’enseignements à distance et d’aborder notre activité avec une vision élargie des méthodes de transmission du savoir et de nos devoirs en tant qu’enseignantes du supérieur ;
    - De renouveler notre environnement pédagogique, que ce soit humainement, avec notre travail en binôme et les diverses collaborations du MOOC ou techniquement avec l’apprentissage de la plateforme FUN, la découverte de nouveaux supports multimédias, le travail sur de nouvelles formulations et structurations de la pensée à destination de nouveaux publics ;
    - D’apprendre sur les autres aussi, au travers de l’ensemble des collaborations engagées : professionnels de la discipline enseignée, équipe TICEA et CAM, illustrateur….C’est vraiment l’idée de travail collectif qui a primé. Quant aux apprenants, ils ont été nombreux à communiquer, échanger, partager leurs expériences et ressentis.
    Toutes ces relations ont été très formatrices et nous permettront d’améliorer ce MOOC dans la perspective d’une nouvelle édition".