Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse

La Fondation Maison des Sciences de l'Homme

                                                       

Créée durant la seconde moitié du XXème siècle, la Fondation remplit plusieurs missions : accueil de programmes de recherche, hébergement de réseaux et d'infrastructures de recherche ; elle s'inscrit dans des partenariats institutionnels (Campus Condorcet), elle contribue à l'internationalisation de la recherche par la mobilité et l'accueil de chercheurs en SHS, elle participe à la proposition des SHS, à la valorisation de la recherche et à sa diffusion.

La FMSH a renforcé son rôle de structuration de la Recherche en SHS, en accueillant des réseaux et des infrastructures de recherche qui en font aujourd’hui un lieu unique où se croisent l'Alliance Athéna, le Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme, les deux très grandes infrastructures de recherche en SHS que sont PROGEDO et HumaNum, ainsi que le Réseau français des Instituts d'études avancées.
La Fondation est avant tout au service des différentes institutions impliquées dans les SHS, d’abord nationales. Mais elle est également clairement identifiée par l’Etat comme une institution simplificatrice dans la lisibilité des différentes structures qui organisent les SHS (IR et TGIR). Elle en est un élément structurant, à même d’offrir un cadre au sein desquels ces différentes structures se retrouvent au quotidien.


La Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse

                                         
La Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse a vu le jour en 1999 sur le campus de l'Université Toulouse Jean Jaurès qui l'héberge. Unité de Service et de Recherche depuis 2011, elle est rattachée à l’Institut des Sciences Humaines et Sociales (InSHS) du CNRS et associe le CNRS à l’Université Fédérale de Toulouse (3 universités toulousaines et l’Institut d’Études Politiques).

Sa gouvernance est assurée par un directeur (M. Pascal Gaillard), et deux directeurs adjoints enseignants chercheurs à Toulouse Capitole (M. Jérôme Ferret) et Paul Sabatier (M. Philippe Terral) ; 12 ingénieurs et techniciens participent à son fonctionnement.

L’originalité de la MSHS-T repose sur son fort soutien au développement de projets scientifiques résolument inter-disciplinaires entre les différentes sciences humaines et sociales, l’économie ou les sciences exactes et expérimentales (ingénierie, biologie, aéronautique, spatial, chimie…).

Le programme scientifique

 
Le programme scientifique de la MSHS-T, fédère 29 unités de recherche de l’Université Fédérale de Toulouse.
Ce programme s’inscrit dans le respect des cinq « i » de la charte du Réseau national des MSH : Interdisciplinarité, coopération inter-Institutions, Implantation territoriale, Identité scientifique et développement International.
 
Le programme scientifique ancré dans un questionnement sociétal résolument interdisciplinaire est construit autour de trois pôles :
 
  • Les thèmes de recherche prioritaires, choisis dans une stratégie commune avec les unités de recherche, associent les trois universités et l’IEP et forment le cœur du projet scientifique de la MSHS-T,
  • Les plateformes renforcent la synergie interne des thématiques et sont un élément de l’interface avec le tissu socio-économique et culturel,
  • Les séminaires interdisciplinaires représentent des moments privilégiés pour une mixité des savoirs et des pratiques.

Les axes de Recherche


La Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse propose différents axes de recherche :
 
  • Radicalités et régulations,
  • Montagne et dynamiques,
  • Environnements, risques et rulnérabilités,
  • Genre, société et politique d'égalité,
  • Choix social, équité, coopération,
  • Vieillissement, qualité de vie, handicap.
 A la rentrée universitaire 2016, une antenne MSHS-T a ouvert à l'Université Toulouse Capitole en salle SP 211 de l'UT Capitole (situé au 1er étage de l'IEP). Elle a pour mission, l'animation scientifique de deux projets de grande envergure : le pôle "Radicalités et Régulations" et le TGIR PROGEDO.
Elle est animée par Jérôme FERRET, sociologue et directeur adjoint de la MSHS-T et Michèle ANGELICA, qui assurera la communication et l'accès à la TGIR PROGEDO aurpès des étudiants et des chercheurs. Cette antenne pourra accueillir des séminaires organisés par une ou plusieurs unités de recherche membre(s) de la MSHS-T.