Accès direct au contenu

Recherche avancée

Université Toulouse 1 Capitole Droit Économie Gestion


Recherche

"Le crime contre l'humanité-Collection Tarn-et-Garonne n° 6" ouvrage par Catherine Grynfogel

Vous êtes iciAccueil » Recherche » Publications » Presses UT1 » Publications des universités partenaires » Centre universitaire Tarn et Garonne

le 22 mars 2012
Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Issu des décombres de la Seconde Guerre mondiale et soumis pour la première fois au Tribunal militaire international de Nuremberg, lors du jugement des grands criminels de guerre, le crime contre l'humanité a connu, par la suite, "un développement que son commencement modeste ne laissait pas prévoir", notait en 1947 le profession H. Donnedieu de Vabres : mais il ne faisait allusion, alors, qu'à l'intense intérêt doctrinal éveillé, dans l'immédiate après-guerre, autour de ce thème...

crime-humanité.jpg

crime-humanité.jpg

Ces paroles tiendraient-elles de la prophétie ? On ne peut qu'être tenté de le croire, lorsqu'on connait le riche périple suivi par l'infraction, sur le double terrain répressif international et interne.

Quelque vingt ans plus tard et en dépit des difficultés et réticences que sa reconnaissance avait dû surmonter en 1945, le crime contre l'humanité est devenu un crime international intégré à l'ordre juridique français, une infraction dotée du régime de l'imprescriptibilité et, par la grâce de cette dernière, un concept appliqué, à partir de 1975, par les juridictions répressives internes. C'est ainsi que Klaus Barbie a pu être condamné comme auteur de crimes contre l'humanité commis en France entre 1942 et 1945, tandis que Paul Touvier et Maurice Papon l'étaient, ensuite, en tant que complices de ce même crime.

Ce petit ouvrage ne prétend pas à l'exhaustivité, eu égard à l'ampleur du sujet. Il se contente d'exposer les circonstances de la naissance du crime contre l'humanité en tant qu'infraction internationale, puis d'en analyser les tenants et les aboutissants sur le terrain de la science juridique. Il s'efforce enfin de définir le crime contre l'humanité, après avoir tracé l'évolution de son contenu en droit positif français.

Table des matières
Prix : 20 €

Contact
Geneviève. DAHAN
Informations complémentaires
Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE 1 CAPITOLE
Références : ISBN 978-2-36170-039-3
Source : Format 16 X 24, 205 pages
Accéder à la bibliographie de l'auteur

Institut Fédératif de Recherche en Droit (IFR-Droit)

Mise à jour le 11 décembre 2014


Contact de l'Université : 05 61 63 35 00

L'Université Toulouse Capitole (UT Capitole) est un pôle d'excellence international d'enseignement et de recherche en droit, économie et gestion. Elle est fière de compter le Prix Nobel d’économie 2014, Jean Tirole, parmi ses enseignants-chercheurs. En 2012, la Commission européenne lui a attribué le label Centre d’excellence Jean-Monnet.

Trois campus en France, toujours en centre ville, à Toulouse, Montauban et Rodez.
Trois implantations à l’étranger :
Vietnam, Maroc et Vanuatu

Un réseau de 200 universités partenaires dans le monde.