Vous êtes ici : Accueil > Université > Présentation > Histoire

Archives d'Alain Alcouffe, enseignant-chercheur au LIRHE*

Crée le 2 mai 2008

 

Ce fonds a été versé en mars 2008 par Alain Alcouffe. Il concerne les activités de ce dernier en tant que chercheur en sciences économiques, directeur de laboratoires, coordinateur de projets de recherche mais aussi enseignant et responsable de formations en économie pour la période 1987-2006.

A son arrivée à la mission Archives, le fonds était constitué de 23 classeurs, 18 boîtes à archives plus quelques dossiers et de la documentation en vrac pour un total d'environ 4 mètres linéaires.

Ces documents ont été classés selon les activités d'Alain Alcouffe. On trouve ainsi dans le cadre de classement une première partie, intitulée chrono général, composée de dossiers de correspondance trouvés en l'état et reclassés chronologiquement qui touchent tous les domaines d'activités du producteur.
Une deuxième partie concerne les activités scientifiques, une troisième les charges d'enseignement du producteur. Enfin, des documents personnels ont été regroupés dans une quatrième partie.

En ce qui concerne les activités scientifiques, on trouve dans ce fonds les documents se rapportant à l'administration de laboratoires et la participation à des travaux de recherche.
Alain Alcouffe fut en effet un des co-fondateurs du LEREP en 1976, co-directeur de ce même laboratoire de 1982 à 1988 avant d'en devenir l'unique directeur de 1989 à 1990. Il quitte le LEREP en 1993 pour rejoindre le LIRHE (ancien CEJEE), nouvellement créé où il exercera la fonction de responsable du département d'économie.
Au sein de ces différents laboratoires Alain Alcouffe a été responsable et coordinateur de travaux de recherche aussi bien à dimension européenne que régionale.
Les papiers se rapportant à ces activités ont été classés par structure d'accueil avec d'abord les documents d'administration des laboratoires puis, selon la provenance des financements (Europe, Commissariat Général du Plan, autres organismes), les dossiers se rapportant aux travaux de recherche entrepris. Chaque dossier de travaux de recherche est organisé de la manière suivante : correspondance, dossiers d'appel d'offres, d'élaboration du projet, de candidature, contrats, comptabilité, collecte d'informations, avancée des travaux, élaboration du rapport final, documentation.

Le chercheur ne trouvera pas les documents comptables et ordres de mission de plus de 10 ans, les dossiers d'invitation de professeurs qui ont été éliminés à l'issue de leur durée d'utilité administrative. Une grande partie de la documentation présente à l'origine a également été éliminée sur proposition d'Alain Alcouffe ; ne subsistent que les documents se rapportant directement à l'élaboration des travaux de recherche et ayant eu une influence capitale pour l'avancée de ces mêmes travaux.

Figurent également des documents relatifs à la participation à diverses revues scientifiques, notamment à l'implication dans le comité de rédaction de Sciences de la Société.

La partie activités d'enseignement comprend les dossiers concernant la direction de l'école doctorale Sciences de l'Entreprise de 1994 à 1995, l'administration du DEA d'économie industrielle de 1991 à 1997 et du DESS d'Intelligence Économique depuis 1999.
Un dossier uniquement de chrono, classé par ordre chronologique contient des documents se rapportant à l'ensemble des ces activités.
Un autre dossier de correspondance concernant uniquement la direction du DESS Intelligence Économique figurait parmi ces documents, il a été conservé tel quel. Par contre, tous les papiers concernant l'encadrement de thèses ont été regroupés dans un même dossier.

À l'origine, cette partie contenait aussi des documents renseignant la gestion de la scolarité et des étudiants de ces formations ; ils ont été intégrés au cadre de classement. Des travaux d'étudiants ont également été éliminés sur proposition d'Alain Alcouffe.

Dans la partie documents personnels, on peut trouver des documents illustrant la participation de Alain Alcouffe à des programmes régionaux, son engagement militant mais également quelques unes de ses publications.

Après tri, classement et élimination, ce fonds se résume à 17 boîtes à archives soit 2 mètres linéaires. Il ne représente q'une partie des documents de travail d'Alain Alcouffe et est donc susceptible de s'accroître dans les années à venir. Conformément aux conditions prévues pour les archives publiques par le Livre II du Code du Patrimoine modifié, il sera communicable au public à l'expiration du délai commun de 25 ans.

Il comprend des documents en langue allemande, anglaise, hébraïque et portugaise ainsi que des documents sur disquettes.

Sources complémentaires :        21M LIRHE
                                                8M Délégation de la recherche- Administration
                                                8M1 Division de la recherche- Scolarités
                                                7M12 Formations professionnelles
                                                7M3 UER Sciences économiques
Répertoire réalisé par Marion Ficat, stagiaire et étudiante en Licence au Département Archives et Médiathèque (UTM)