Vous êtes ici : Accueil > Université > Présentation > Histoire

Série 21M*

Crée le 8 septembre 2009

21M : LIRHE (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Ressources Humaines et l'Emploi)

Lors de l'examen du contenu du versement, il s'est avéré que le fonds contenait les archives de deux entités distinctes bien que complémentaires dans le développement et l'histoire du LIRHE :
- les archives du laboratoire, créé en 1965 à l'initiative de deux enseignants, les professeurs Jean Vincens et Michel Despax (futur président de l'Université des Sciences Sociales, de 1978 à 1983), originellement désigné sous l'appellation CEJEE (Centre d'Etudes Juridiques et Economiques de l'Emploi). Ce Centre était défini comme un centre de la Faculté de droit et de sciences économiques, et à ce titre, logé gratuitement par l'université. Il recevait également du matériel d'équipement et se voyait attribuer des postes de collaborateurs techniques. Cette filiation avec l'université se manifeste notamment par l'intervention du laboratoire dans les diplômes de 3ème cycle ou sa mission de direction de l'école doctorale "sciences de l'entreprise".
- les archives de l'IEE (Institut d'Etudes sur l'Emploi), association de type loi 1901, créée peu de temps après le CEJEE, en 1967, avec à sa présidence le même professeur Vincens. Du fait de son statut, l'IEE offrait la souplesse et l'ampleur appropriés à la coordination des compétences et des projets de recherche : c'est par son biais notamment que les recrutements de personnel en contrats de droit privé et les conventions de recherche avec des organismes privés, français ou étrangers, pouvaient se faire.
Dès janvier 1968, le CEJEE devient un centre agrée par le CNRS comme Equipe de recherche associée (n°147), c'est-à-dire relevant d'un autre organisme que le CNRS, en l'occurence ici, UT1, mais associée au CNRS, dans le cadre d'une convention conclue pour une période de quatre ans. Cette convention prévoit notamment l'affectation de personnels de recherche ainsi que l'attribution de moyens par le CNRS. Au fil des conventions régulièrement renouvellées, la position du CEJEE s'est trouvée renforcée, en devenant une Unité Mixte de Recherche (UMR), c'est-à-dire placée sous la responsabilité conjointe du CNRS et d'UT1.

Le CEJEE change également de nom et devient en 1994 le LIRHE (Laboratoire Interdisciplinaire de recherche sur les Ressources Humaines et l'Emploi). Cette nouvelle appellation coïncide avec l'arrivée d'une équipe de gestionnaires qui renforce la pluridisciplinarité des travaux et thématiqures du LIRHE relatifs aux thèmes de "la relation formation-emploi" et "la gestion des ressources humaines". 

Ce versement, qui représente pour l'instant un peu plus de 3,5 ml ou 33 boîtes d'archives a été reconditionné dans son ensemble pour être conservé.
Conformément aux conditions prévues pour les archives publiques par le Livre II du Code du Patrimoine, il sera communicable au public à l'expiration du déla commun de 30 ans, hormis les dossiers de personnel soumis à une protection de 90 ans à compter de la date de naissance de l'intéressé (et non 120 ans, car il ne s'agit ici que de dossiers de traitements financiers, voués à l'élimination une fois cette durée écoulée).

Sources complémentaires :
_8M 6 (conventions 1990-1998)