Vous êtes ici : Accueil > Campus > Art et culture > Mémoire vive
  • Culture,

BU - Rencontre/Conférence avec Antoine COMPAGNON

le 25 mars 2009

Les enseignements du modèle universitaire américain pour la France


Dans le cadre du cycle de rencontres  2008/2009 :
" L'UNIVERSITÉ, D'ICI ET D'AILLEURS  "
organisé par le Service Commun de la Documentation de l'Université de Toulouse 1, avec le soutien de la Mission Culture et du service Communication de l'Université.

Ancien élève de l'Ecole Polytechnique, ingénieur des Ponts et chaussées, docteur ès lettres,Antoine Compagnon M. Antoine Compagnon compte parmi les personnalités les plus passionnantes et les plus fécondes de l'université française.

Disciple de Roland Barthes, il consacre sa thèse à Montaigne (La Seconde Main ou le travail de la citation, Seuil, 1979), puis oriente ses recherches autour des questions de critique, d'histoire et de théorie littéraires, sans jamais négliger ses deux écrivains de prédilection : l'auteur des Essais, et Proust.

Maître conférences à l'Ecole Polytechnique de 1978 à 1985 et, parallèlement, à l'université de Rouen (1981-1985), M. Antoine Compagnon a ensuite enseigné comme professeur à l'université Columbia de New York (1985-2006) et, parallèlement, à l'université de Paris IV-Sorbonne (1994-2006). En 2006, il a été élu au Collège de France - chaire de littérature française moderne et contemporaine.

Aux Etats-Unis, ; M. Antoine Compagnon a été professeur invité à l'université de Penssylvanie à Philadelphie (en 1986 et 1990) ; il a été membre de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation, et de l'American Academy of Arts and Sciences (depuis 1997).

En Grande-Bretagne, il a été, en 1994, membre invité du All Souls College d'Oxford.

Ses missions universitaires et éditoriales sont nombreuses : membre du conseil de rédaction de la revue Critique (depuis 1977), secrétaire général de l'Association internationale des études française - AIE - depuis 1998, membre du Haut conseil de l'éducation - HCE - et du Haut conseil de la science et de la technologie (depuis 2006), président de l'Association pour la qualité de la science française (depuis 2004). Il a été, par ailleurs, membre du Conseil national des universités - CNU - de 1999 à 2003 - et membre du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche - CNESER - de 2002 à 2007.

Dans une bibliographie abondante, il convient de mentionner Nous, Michel de Montaigne (Seuil, 1980), la Troisième République des Lettres (Seuil, 1983), Proust entre deux siècles (Seuil,1989), les Cinq paradoxes de la modernité (Seuil, 1990), Chat en poche : Montaigne et l'allégorie (Seuil,1993), Connaissez-vous Brunetière ? (Seuil,1997), le Démon de la théorie (Seuil, 1998) et les Antimodernes : de Joseph de Maistre à Barthes (Gallimard, 2005). Très récemment, il a préfacé l'Argent de Péguy (Editions des Equateurs, 2008) et a apporté un « allongeail » au livre de Donald Morrisson Que reste-t-il de la culture française ? (« Le souci de la grandeur », Denoel, 2008).


Il a en outre procuré l'édition de Du côté de chez Swann de Proust dans la collection Folio (Gallimard, 1988), de Sodome et Gomorrhe dans la Bibliothèque de la Pléiade et dans la collection Folio (Gallimard, 1988 et 1989), de même que des Carnets du même auteur (Gallimard, 2002).

Son édition des principaux écrits du grand critique Albert Thibaudet (Laffont, coll.  Bouquins, 2007) a été unanimement saluée par la critique.

La leçon inaugurale de M. Antoine Compagnon au Collège de France est disponible aux éditions Fayard/Collège de France : La littérature, pour quoi faire ? (2007).

Mis à jour le 31 janvier 2014