Vous êtes ici : Accueil > Campus > Art et culture > Mémoire vive
  • Culture,

BU - Rencontre / Conférence avec Michel SERRES

le 1 février 2010

Le temps des crises

 Michel SerresAncien élève de l'Ecole navale et officier de marine, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé de philosophie, Michel Serres a enseigné aux universités de Clermont-Ferrand, de Vincennes et, à partir de 1969, à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Parallèlement, à l'invitation de René Girard, il enseigne à l'université de Stanford (Etats-Unis) depuis 1984.

Depuis sa thèse sur Leibniz, qui a fait date (Le système de Leibniz et ses modèles mathématiques, PUF, 1968), Michel Serres a publié une cinquante d'essais qui interrogent les sciences, l'épistémologie, l'histoire, la littérature, les arts visuels, ou le monde contemporain. On retiendra tout particulièrement Le Contrat naturel et Le Tiers-Instruit (François Bourin, 1990 et 1991), la série regroupée sous le titre général « Le Grand Récit » : Hominescence, L'Incandescent,Rameaux et Récits d'humanisme (Le Pommier, 2001, 2003 et 2006), Le Mal propre : polluer pour s'approprier ? et La Guerre mondiale(Le Pommier, 2008).

Michel Serres a été, à partir de 1984, le maître d'œuvre d'une monumentale entreprise éditoriale, unique en son genre : la constitution du Corpus des œuvres de philosophie en langue française, corpus qui rassemble quatre siècles d'écrits philosophiques non réédités depuis leur parution. Inauguré en 1984, le Corpus rassemble à ce jour 141 volumes, plus de 100 auteurs, sur 60.000 pages environ. Il a joué un rôle majeur pour la reconnaissance et l'étude de la philosophie de langue française, à la fois en France et dans le monde.

Michel Serres est l'un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture. Depuis le déclenchement de la crise, beaucoup de médias, d'entreprises, d'institutions ont souhaité interroger Michel Serres sur ce phénomène mondial. Il a réuni ses réflexions dans Le temps des crises, qui vient de paraître aux Editions du Pommier.

Michel Serres a été élu à l'Académie française, le 29 mars 1990.

Mis à jour le 31 janvier 2014