Vous êtes ici : Accueil > Campus > Art et culture > Mémoire vive
  • Culture,

Rencontre exceptionnelle avec le compositeur George Benjamin

le 22 novembre 2012

Dans le cadre des Rencontres des Bibliothèques de l'université en collaboration avec le projet "Contre-ut...1!"

à 11h
Amphi ISAAC
Bâtiment I de la Manufacture des Tabacs
21, allée de Brienne - Toulouse

 

George Benjamin est l'auteur de l’opéra Written on Skin.
Cette rencontre-débat est ouverte à l’ensemble de la communauté universitaire d’UT1 et au grand public toulousain.

 

 

Né en 1960, George Benjamin est l’un des plus éminents compositeurs d’aujourd’hui.

Enfant prodige, il commence à jouer du piano à l’âge de 7 ans, et s’intéresse presque aussitôt à la composition. En 1976, il entre au CNSM de Paris pour étudier la composition avec Olivier Messiaen, et le piano avec l’épouse du maître, Yvonne Loriod. Il poursuit ensuite ses études musicales avec Alexander Goehr au King’s College de Cambridge, de 1978 à 1982.
Sa première œuvre pour orchestre, Ringed By The Flat Horizon, est créée en 1980 dans le cadre des concerts BBC Proms, alors qu’il n’a que 20 ans. Cette pièce, ainsi que les deux précédentes, A Mind of Winter et At First Light, font l’objet d’un enregistrement CD en 1987. La même année, il dirige à Paris la création mondiale de son œuvre Antara, commande de l'Ircam.
Depuis 2001, George Benjamin tient la chaire de composition « Henry Purcell » au King's College de Londres. Parallèlement, il est fréquemment invité à diriger les orchestres et les ensembles les plus prestigieux comme le Berliner Philharmoniker, l'orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, l’orchestre de Cleveland, le London Sinfonietta, l’Orchestre St Paul, l’Orchestre philharmonique de Londres, l’Ensemble Moderne. Il est un des directeurs de l'ensemble Musique Oblique. En 1992, il devient directeur artistique fondateur de Wet Ink, nouveau festival de musique contemporaine avec l’Orchestre symphonique de San Francisco.
Ses œuvres ont donné lieu ces dernières années à des rétrospectives majeures à Londres, Tokyo, Bruxelles, Strasbourg, Berlin et Madrid. L’événement central de son portrait musical au festival d’Automne 2006 à Paris a été la création à l’Opéra Bastille de sa première œuvre scénique, Into The Little Hill, une collaboration avec l’auteur dramatique Martin Crimp. Son Duet pour piano et orchestre, une commande de la Fondation Roche, a été créée par Pierre-Laurent Aimard et l'orchestre de Cleveland sous la baguette de Franz Welser-Möst au festival de Lucerne en 2008.
George Benjamin est le fondateur du Meltdown Festival au South Bank de Londres. Il a travaillé comme conseiller artistique pour le programme de la BBC, Sounding The Century, consacré à la musique du XXe siècle.
En juillet 2012, il crée au Festival d’Aix-en-Provence son nouvel opéra Written on Skin, qui sera ensuite repris à l’Opéra d’Amsterdam et au Théâtre National du Capitole de Toulouse. Lors de la création, l’œuvre est longuement acclamée par le public, et reçoit un accueil enthousiaste de l’ensemble de la critique internationale.
Nommé Chevalier de l’ordre des Arts et Lettres en 1996, George Benjamin a été lauréat, en 2001, du prix de composition « Arnold Schoenberg » décerné par le Deutsche Symphonie Orchester.

 
Revue de presse

 « … L’un des plus formidables compositeurs de sa génération … »
The New York Times

 « … L’un des plus grands musiciens d’aujourd’hui … »
El Pais

"Chaque œuvre orchestrale de Benjamin est un chef-d’œuvre, … un miracle d’invention, et souvent le résultat d’années de réflexion et de maturation … »
The Guardian

 

Mis à jour le 31 janvier 2014