• Recherche,

"Mesure(s) n° 12 de la collection Histoire, Gestion, Organisation" de Christine POCHETet Isabelle MARTINEZ

le 8 juillet 2004

Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Douzième volume de la série de publications des journées Histoire et Gestion de l'lAE de Toulouse, "Mesure(s)" s'inscrit dans la continuité des échanges précédents entre historiens, juristes, gestionnaires et autres chercheurs en sciences sociales autour d'un thème fédérateur.

Si la mesure est une préoccupation ancienne des sciences "dures" au point d'être elle-même devenue une science, la métrologie, quel est son statut en sciences sociales ?

Des éléments de réponse sont fournis dans les deux premières contributions de cet ouvrage, la première évoquant les problèmes liés à l'évaluation de la recherche, la seconde abordant les questions d'ordre épistémologique. Ce livre se propose par la suite d'illustrer quelques finalités de la mesure dans les organisations.

La première partie, Mesures(s) et performance financière, rassemble des contributions traitant de mesure(s) destinée(s) à rendre compte de la performance organisationnelle, essentiellement sous son aspect financier. La diversité des indicateurs retenus témoigne du caractère plurivoque et multidimensionnel de cette performance qui ne peut être saisie par une mesure unique.

Dans la deuxième partie, Mesures(s) et ressources humaines, est abordée la question de la mesure dans la gestion des hommes. Les indicateurs sociaux viennent ici fournir un éclairage complémentaire de la performance organisationnelle qui ne saurait se résumer à la seule dimension financière.

La troisième partie, Mesures(s) et pouvoir, souligne l'usage qui peut être fait de la mesure par les acteurs économiques et politiques afin d'accroître leur pouvoir et servir leurs intérêts. A cet égard, la mesure apparaît comme un objet manipulable comme en témoignent les débats récurrents sur la composition de l'indice des prix de détail et son aptitude à refléter indirectement l'évolution du pouvoir d'achat des ménages.

Enfin, dans la dernière partie. De nouveaux objets de mesure, les contributions témoignent de la capacité de la mesure à rendre compte de phénomènes récemment apparus dans les organisations comme le développement des investissements immatériels et du commerce électronique.

Tables des matières

Prix de vente : 40 Euros

Partenaires :
Editeur : Presses de l'Université de Toulouse 1
Références : ISBN : 2-915699-03-8
Source : Format 16 x 23.5, 363 pages

Contact :
Geneviève. DAHAN :
Mis à jour le 3 décembre 2014