Vous êtes ici : Accueil > Bibliothèques > vie culturelle
  • Culture,

Conférence-rencontre : Clemenceau, l'insaisissable

le 13 novembre 2017

à 18h30
Anciennes Facultés - Amphi Cujas
Entrée libre

Conférence-rencontre avec Jean-Noël Jeanneney, historien et ancien secrétaire d'Etat, dans le cadre du cycle "la Grande Guerre en toutes lettres" (octobre 2017 - janvier 2018).

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et diplômé de l’IEP de Paris, agrégé d’histoire, docteur ès Lettres, Jean-Noël Jeanneney s’est consacré toute sa vie à ses deux passions, "Clio" et "Marianne" : il a mené une brillante carrière d’enseignant-chercheur et, dans un même mouvement, s’est voué à la vie publique, occupant d’éminentes responsabilités publiques.

Spécialisé dans l’histoire politique et culturelle, de même que dans l’histoire des médias, Jean-Noël Jeanneney a enseigné à l'Université de Nanterre, puis, à partir de 1968, à l’IEP de Paris (sa thèse s’intitule François de Wendel en République : l’argent et le pouvoir, 1914-1940). Créateur du premier séminaire consacré à l’histoire de la radio et de la télévision, il comptera parmi ses disciples des universitaires de renom comme Jérôme Bourdon, Isabelle Veyrat-Masson, etc. A partir des années 1980, il occupe de hautes responsabilités dans l’audiovisuel public : de 1982 à 1986, il est président-directeur général de Radio France et de Radio France internationale (RFI). A ce titre, il refonde l’information sur France Inter, développe le réseau des antennes locales et fonde le "Festival de Radio France et de Monptellier-Languedoc-Roussillon" (devenu le "Festival de Radio France Occitanie"). Au-delà, il a travaillé pour la chaîne "Histoire", dont il a présidé le conseil d’orientation de 1997 à 2004, après avoir été l’un des membres fondateurs de la revue du même nom, en 1978. Président d’honneur du Festival international du film d’histoire de Pessac depuis sa création (1990), il est aussi président du Conseil scientifique des "Rendez-vous de l’histoire" de Blois depuis 2003. Depuis 1999, il anime chaque samedi, sur France Culture, l’émission "Concordance des temps", qui porte un regard historique sur l’actualité.

Parallèlement, son engagement en politique, proche du Parti socialiste, attire l’attention de François Mitterrand : en 1988, il est nommé à la Présidence de la Mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. A ce titre, il organise avec Jack Lang, ministre de la Culture, le défilé historique du 14 juillet 1989. Plus tard, en 1991, il est nommé secrétaire d’Etat au Commerce extérieur (gouvernement Cresson), puis est nommé, en 1992, secrétaire d’Etat à la Communication (gouvernement Bérégovoy). Il contribuera notamment à la création de la chaîne ARTE. De 1992 à 1998, il est aussi Conseiller général de Franche-Comté.

Nommé Président de la Bibliothèque nationale de France en 2002, Jean-Noël Jeanneney promeut l’archivage sur l’Internet, concrétis&acut%;,"en 2008, par le projet de Bibliothèque numérique européenne "Europeana" et, à ce titre, combattra le projet de numérisation massive engagé en 2004 par Google. Son essai Quand Google défie l’Europe : plaidoyer pour un sursaut, édité en 2005, réédité en 2006 et 2010, a été traduit en 16 langues.

Jean-Noël Jeanneney est l’auteur de plus de 40 ouvrages, en particulier le Monde de Beuve-Méry (Seuil, 1979), l’Argent caché : milieux d’affaires et pouvoirs politiques dans la France du XXe siècle (Fayard, 1981), Une histoire des médias, des origines à nos jours (Seuil, 1990), l’Avenir vient de loin : essai sur la gauche (Seuil, 1994), le Passé dans le prétoire (Seuil, 1998), L'écho du siècle : dictionnaire historique de la radio et de la télévision en France (Hachette, 1999), La République a besoin d’histoire (Seuil, 2000),Victor Hugo et la République (Gallimard, 2002), le Duel, une passion française (Seuil, 2004). La biographie qu’il a consacrée à Georges Mandel (Georges Mandel : l’homme qu’on attendait – Seuil, 1991) et ses travaux sur Clemenceau font autorité, en particulier Clemenceau : dernières nouvelles du Tigre – CNRS Editions, 2016).

En 2016 et 2017, il fait paraître :

  • l’Histoire de France vue d’ailleurs, en collaboration avec Jeanne Guérout (Arènes, 2016) ;
  • Un attentat : Petit-Clamart, 22 août 1962 (Seuil, 2016) ;
  • le Récit national : une querelle française (Fayard, 2017) ;
  • l’Instant Macron (Seuil, 2017).


Depuis son mémoire de Maîtrise, qu’il a consacré à la censure des lettres des "Poilus", l’intérêt de Jean-Noël Jeanneney pour la Grande Guerre n’a jamais faibli : outre ses nombreux travaux sur Clemenceau, il fait paraître, en 2013, Jours de guerre, 1914-1918 : les trésors des archives photographiques du journal "Excelsior" (Editions des Arènes), puis, en 2014 : la Grande guerre, si loin, si proche : réflexions sur un centenaire (Seuil).

Il a, en outre, réalisé une dizaine de documentaires pour la télévision, en particulier Léon Blum ou la fidélité (1973), Léopold Senghor entre deux mondes (1997), 1919-1939 : la drôle de paix (2009), Maghreb 39-45 : une destin qui bascule (2016).

Président du Conseil scientifique de l’Institut François-Mitterrand, président de la Fondation du Musée Clemenceau, Jean-Noël Jeanneney est Chevalier de la Légion d’honneur, Grand officier de l’ordre national du Mérite et Commandeur des Arts et Lettres.


Cette rencontre-débat est ouverte à l'ensemble de la communauté de l'Université Toulouse Capitole et au grand public toulousain.


A l'issue de la rencontre, séance de dédicaces.
En collaboration avec la Maison des Ecrivains et de la Littérature (MEL) et la librairie Ombres Blanches.

 
Contact :
Marcel Marty - Direction des bibliothèques et de la documentation :
Mis à jour le 13 novembre 2017