Vous êtes ici : Accueil > Bibliothèques > vie culturelle
  • Culture,

Rencontre-débat avec Michel Portal, une légende du jazz

le 21 novembre 2017

à 11h
Arsenal - Amphi Maury
Entrée libre

Michel Portal est l’un des musiciens français les plus brillants : menant de front trois carrières internationales, dans la musique classique, la musique contemporaine et le jazz, il est aussi un compositeur très demandé, en particulier pour le cinéma. 

Premier prix de clarinette au CNSM de Paris, en 1959, Michel Portal est ensuite lauréat de trois des concours internationaux les plus prestigieux : Genève, Berlin et Budapest. Il commence alors une carrière de soliste, en formation chambriste ou avec orchestre, et se produit avec Yuri Bashmet, Gérard Caussé, Michel Dalberto, Henri Demarquette, Anne Gastinel, Laurent Korcia, Paul Meyer, Maria Joao Pires, Jean-Bernard Pommier, Mickhail Rudy, etc. Interprète majeur des œuvres pour clarinette de Mozart, Brahms et Berg, il est aussi attiré, depuis ses années de conservatoire, par la musique contemporaine : les plus grands compositeurs du XXe siècle travaillent avec lui, ou écrivent pour lui : Pierre Boulez, Karl-Heinz Stockhausen, Yannis Xenakis, Luciano Berio, Maurizio Kagel, ou Franco Donatoni, qui lui dédie, en 1994, son concerto pour clarinette – intitulé Portal –, et Wolfgang Rihm, qui lui dédie son double concerto pour clarinette et orchestre.
Parallèlement, Michel Portal a aussi entamé une carrière de jazzman, et s’est imposé, au plan international, comme l’un des musiciens les plus originaux de ce répertoire. Dans les années 60-70, il est à l’origine du développement du free jazz en France, avec des partenaires comme Bernard Vitet, François Tusques, Sunny Murray, et crée, en 1971, le Michel Portal Unit, lieu d’échanges et de rencontres entre musiciens européens et américains sur l’improvisation. Dans les décennies qui vont suivre, il ne cessera de renouveler son approche, et s’entourera de partenaires aussi divers que Martial Solal, Astor Piazzola, Archie Shepp, Ornette Colemann, Bernard Lubat, Jack DeJohnette, Jean-François Jenny-Clark, Tony Bennett, Louis Sclavis, Daniel Humair, Bruno Chevillon, Baptiste Trotignon, Aldo Romano, Richard Galliano, Jacky Terrasson, André Ceccarelli, etc. Passant de la clarinette basse au saxophone ou au bandonéon, il s’impose dans tous les styles, et ne cesse de se remettre en question, à l’instar du projet qu’il conduit, en 2001, avec les musiciens de la section rythmique du chanteur Prince, mêlant funk, rhythm’n’blues, world et fusion, pour enregistrer le célèbre album Minneapolis. De même, en 2010, avec l’album Bailador, il impose une toute autre tonalité, résolument groovy, avec, comme partenaires, Bojan Z (piano), Ambrose Akinmusire (trompette) Jack DeJohhnette (batterie), et Scott Colley (contrebasse).  En 2007, son album Birdwatcher a été distingué comme le meilleur album instrumental de l’année lors des "Victoires du jazz".
Depuis quelques années, il se produit régulièrement avec l’accordéoniste Vincent Peirani, désigné "Musicien de l’année 2013" par Jazz Magazine, et le saxophoniste Emile Parisien, lauréat des "Victoires du jazz" en 2014, avec qui il explore tous les registres : jazz traditionnel, blues, free jazz, et musique populaire. Leur dernier disque Sfumato, sorti en octobre 2017, a été très favorablement accueilli par la critique.
La curiosité de Michel Portal l’a aussi conduit à s’intéresser à la chanson – il a enregistré avec Jacques Brel, Edith Piaf, Barbara, Charles Aznavour ou Claude Nougaro –, mais aussi à la danse : il s’est produit aux côtés de Carolyn Carlson, et, plus récemment, avec le grand danseur de Pondichéry, Raghunath Manet.
Enfin, Michel Portal a beaucoup composé pour l’image animée, et il totalise aujourd’hui plus de 150 musiques de film et de téléfilm. Dans le domaine cinématographique, il a été lauréat de trois Césars : en 1983, pour la musique du Retour de Martin Guerre, en 1985 pour la musique des Cavaliers de l’orage, et en 1988, pour la musique de Champ d’honneur.
En 2005, Michel Portal a reçu, pour l’ensemble de son œuvre, le prix "In Honorem" de l’Académie Charles Cros.


Rencontre ouverte à l’ensemble de la communauté universitaire, de même qu’au grand public toulousain.

A l’issue de la rencontre-débat, séance de dédicaces.

Cette rencontre s’inscrit dans le projet de partenariat "Odyss’UT1", qui associe l’Université Toulouse Capitole et la prestigieuse salle Odyssud de Blagnac, où Michel Portal se produira aux côtés de Vincent Peirani et Emile Parisien le 20 novembre (20h30).

Contact :
Marcel Marty - Direction des bibliothèques et de la documentation :
Mis à jour le 14 novembre 2017