Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Publications > Presses UT1 > Droit > Droit privé > Droit social - Droit du travail > Institut Fédératif de Recherche en Droit > Théses primées
  • Recherche,

"Essai et enjeux d'une définition juridique du travail-Préface de Lise Casaux-Labrunee" thèse de Delphine Gardes

le 1 avril 2013

Ouvrage disponible et directement en vente à l'IFR
Site de la Manufacture bureau MI104, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Le travail s’apparente à un vocable familier que chacun d’entre nous connaît, manie, utilise. Cette notion, issue de la langue courante, est régulièrement mobilisée par la discipline juridique. Pour autant, constat troublant, tout en étant de nombreuses fois usitée, cette notion ne semble jamais définie précisément et en tant que telle...

Le droit positif l’envisage essentiellement au regard de certaines de ses formes particulières : le travail salarié ou le travail indépendant.

Il semble dès lors nécessaire d’élaborer une définition juridique du travail, indépendamment des adjectifs qui lui sont habituellement associés. Cette étape est essentielle, dans la mesure où c’est le droit qui permet de tisser le lien entre «l’accomplissement d’un travail» et «la protection de la personne du fait de son travail». La question de la protection du travailleur innerve en second plan celle du travail et justifie d’autant plus l’intérêt d’en dessiner précisément les contours juridiques.

Ce qui manque ce n’est pas tant le travail, entendu dans son sens le plus large. Il est au contraire visible partout où l’homme se trouve, sur des territoires insoupçonnés. Ce qui fait en réalité défaut, c’est le travail qui protège, celui qui permet à l’homme d’être digne, en toute situation de travail.

Il convient par conséquent de proposer une définition juridique du travail suffisamment large pour embrasser ses différentes formes : salariée, indépendante, gratuite.

L’enjeu principal est que chaque personne puisse avoir accès à une protection suffisante du fait de son travail, quelle qu’en soit la forme.

Dans cette perspective, cette recherche envisage la construction d’un statut général du «travail», au regard de la définition juridique proposée, et trace des voies pour une meilleure protection de la personne au travail, au-delà du travail salarié ou rémunéré.

Prix Gabriel Marty 2012
Delphine Gardes est docteur en droit et a préparé sa thèse à l'Université Toulouse 1 Capitole. Elle est Maître de conférences en droit privé au Centre Universitaire Jean-François Champollion à Albi, et membre de l'Institut de Droit Privé (IDP).

Table des matières

Prix de vente : 40 €
Partenaires :
Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE 1 CAPITOLE
Références : ISBN: 978-2-36170-053-9
Source : Format 16 x 22, 670 pages
Contact :
Anne BLANDIN :
Mis à jour le 26 octobre 2018