Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Publications
  • Recherche,

Les MOOCs, révolution ou désillusion? : le savoir à l'heure du numérique. Par Lucien Rapp

le 1 janvier 2014

Annoncés avec fracas en 2012, les MOOCS – massive open online courses – devaient
porter en eux les germes d’une triple révolution, technologique, économique
et pédagogique. Il s’agissait, grâce au numérique, de dématérialiser la transmission
même du savoir. Les MOOCs devaient aussi mettre un terme à la « malédiction des
coûts croissants » qui avait jusqu’ici affecté un secteur de l’enseignement supérieur
aux gains de productivité inexistants. Derrière ces outils enfin, c’était une conception
renouvelée de l’apprentissage qui se profilait, au travers de la promotion d’une supposée
co-construction des savoirs par les étudiants eux-mêmes.
Qu’en est-il réellement ? Pour certains, les MOOCS sont une innovation de rupture ;
pour d’autres, un moteur de la remise en question des modes d’éducation traditionnels.
Les MOOCs comportent dans tous les cas une part de mythe, que ce rapport
s’attache à déconstruire, tout en montrant que les MOOCs ont vocation à répondre à
une demande sociale et éducative, sans concurrencer pour autant l’enseignement
présentiel.
Dans cette perspective, l’Institut de l’entreprise, après avoir tiré le bilan des premières
expériences de MOOCs en cours, invite les pouvoirs publics européens et les
entreprises à se saisir du sujet de la numérisation de l’enseignement supérieur. Il
formule à cette fin quelques propositions qui ont l’intérêt de prendre en compte les
premiers enseignements qui se dégagent de l’expérience nord-américaine.

Lien vers l'ouvrage au format pdf
Mis à jour le 16 avril 2019