Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Publications > Presses UT1

P.U.S.S : L'oeuvre canonique d'Antoine Dadine d'Auteserre (1602-1682). L'érudition au service de la juridiction ecclésiastique

Mis à jour le 23 mai 2013

Prix Jacques CUJAS 2012 - Collection des Thèses de l'IFR/Histoire du Droit

Table des matières

Préface

Abréviations

Introduction

Ière PARTIE : ANTOINE DADINE D’AUTESERRE. UN SAVANT PROFESSEUR

Chapitre 1 : L’homme et son milieu

Section 1 : Une famille de juristes

§ 1. La famille Dadine d’Auteserre

§ 2. Antoine Dadine d’Auteserre

Section 2 : La République des Lettres

§ 1. Les œuvres perdues

§ 2. Les cercles littéraires

§ 3. Les épîtres dédicatoires

Chapitre 2 : L’érudit et ses méthodes

Section 1 : L’histoire

§ 1. Recherche et diffusion de manuscrits

§ 2. La richesse de la documentation

§ 3. La critique philologique et historique

Section 2 : Le droit romain

§ 1. La place du droit romain

§ 2. L’étude des fictions de droit

Conclusion de partie

IIème PARTIE : LA JURIDICTION ECCLESIASTIQUE, PIERRE DETOUCHE

DES RAPPORTS ENTRE L’EGLISE ET L’ETAT

Chapitre 1 : Le Sacerdoce et l’Empire

§ 1. Les positions anti-régalistes

§ 2. Les positions loyalistes

Chapitre 2 : La juridiction ecclésiastique en elle-même

Section 1 : Défendre la juridiction ecclésiastique

§ 1. Une œuvre de commande du Clergé

§ 2. L’existence d’une vraie juridiction

Section 2 : Présenter la juridiction ecclésiastique

§ 1. Les finances

§ 2. Les sanctions

§ 3. Les appels

Chapitre 3 : La juridiction ecclésiastique face à la juridiction royale

Section 1 : La figure de saint Thomas, martyr de la liberté ecclésiastique

Section 2 : Le refus d’une ingérence étatique

§ 1. Le privilège du for et la difficile répartition des compétences

§ 2. Le rejet des entreprises de juridiction

§ 3. L’appel comme d’abus

Section 3 : Les cas royaux ou privilégiés, un discours contre les faits

§ 1. Les cas royaux ou privilégiés non contestés

§ 2. Les crimes contre la foi

§ 3. Les crimes contre les mœurs

§ 4. Le contentieux fiscal et bénéficial

Conclusion de partie

IIIème PARTIE : QUOD SOLUS PAPA

Chapitre 1 : Un pape ordonnateur

Section 1 : Exalter la plénitude de puissance pontificale

§ 1. La portée d’une expression

A. Mater et magistra

B. Plenitudo potestatis

C. Dei judicium, id est sententia Pontificis

§ 2. Les marques significatives de la plena potestas

A. Les marques juridiques

B. Les marques hiérarchiques

C. Les marques liturgiques

D. Les marques rhétoriques

Section 2 : Justifier le legs grégorien et la centralisation romaine

§ 1. Une critique contingente

A. Auteserre critique de droit canonique

B. La Donation de Constantin

§ 2. Les causes majeures

A. Concernant les églises particulières

B. Concernant l’Eglise universelle

§ 3. Les conciles provinciaux

§ 4. Les légats

Chapitre 2 : Un pape dispensateur

Section 1 : Les bienfaits dispensés secundum legem

§ 1. La collation des bénéfices

§ 2. Les autres modalités du régime bénéficial

§ 3. Le régime de la commende

Section 2 : Les bienfaits dispensés praeter oucontra legem

§ 1. Les dispenses

§ 2. Les exemptions

§ 3. Le privilège du monastère Saint-Médard de Soissons

Conclusion de partie

Conclusion générale

Sources

Bibliographie

Annexe 1 – Recherches complémentaires sur la famille Dadine d’Auteserre

§ 1. Les propriétés terriennes

§ 2. La descendance d’Antoine Dadine

§ 3. Les armoiries

Annexe 2 – Auteurs cités dans le commentaire d’Innocent III

Annexe 3 – Lettre au P. Poussines

Annexe 4 – Lettre à Nublé, De re ascetica

Annexe 5 – Constitutio Constantini

Index nominum

Arbre généalogique