Contenu

Recherche avancée

Université Toulouse 1 Capitole Droit Économie Gestion


Recherche

Sabeur Elkosantini - Simulation des opérateurs dans les systèmes de production

Vous êtes iciAccueil » Université » Composantes » Faculté d’Informatique » Séminaires IRIT UT1

le 16 mai 2007
Manufacture des Tabacs - salle ME 303
Plan d'accès

Séminaire IRIT-UT1 - Mercredi 16 mai 2006 à 12h30 - salle ME 303

La simulation sociale, dérivant des intérêts des psychologues, sociologues, des anthropologues et de quelques économistes, s'intéresse à l'étude des modèles comportementaux et des phénomènes sociaux. Elle permet l'analyse des structures et des organisations sociales regroupant un ensemble d'acteurs (individus, acteurs, animaux, etc.) en interaction et pouvant accomplir une tâche collective et/ou individuelle.

La simulation des systèmes, comme les systèmes de production, de point de vue social permet, d'une part, l'implémentation et la validation des théories proposées par les sociologues qui sont souvent textuelles et plus rarement mathématiques et, d'autre part, la prévision des performances des organisations sociales, dans lesquelles un ensemble d'acteurs mène des activités collectives. On cherche alors par les simulations, à tester de nouvelles stratégies ou des méthodes de travail et à prévoir le comportement du système avant de les appliquer.

Dans ce contexte, plusieurs outils d'aide à la décision se basant sur les systèmes multi-agents ont été proposés et dans lesquelles les agents simulent des individus ou des opérateurs qui collaborent pour accomplir une tâche ou une action. Ainsi, le but de ce travail est de proposer un modèle permettant de décrire, d'une part, le comportement individuel de chaque agent et, d'autre part, le comportement d'un groupe d'agents, c'est-à-dire les relations sociales inter-agents de manière à reproduire le comportement humain le plus fidèlement possible. Nous situons ce travail dans le cadre de l'amélioration de l'efficience des opérateurs avec pour domaine d'application l'optimisation du contrôle de qualité des produits. L'outil basé sur les SMA dans lequel le comportement des agents est défini en utilisant le modèle proposé peut être utilisé comme un support d'aide à la décision permettant d'aider les manageurs pour étudier l'impact d'éventuelles perturbations sur la stabilité et la performance des opérateurs. Les responsables pourront ainsi tester des actions de pilotage pour améliorer le rendement et la productivité de l'entreprise.

L'approche proposée est basée sur une représentation graphique et mathématique inspirée de la dynamique des systèmes permettant ainsi d'illustrer la dynamique du comportement des agents et de considérer les rétroactions (ou boucles ou feed-backs) positives et négatives. L'approche utilise aussi un formalisme basé sur les sous-ensembles flous et la logique floue pour décrire l'évolution dans le temps des facteurs psychologiques et sociologiques et considérant ainsi l'incertitude et l'imprécision qu'ils peuvent contenir.

Les hypothèses proposées dans le modèle seront testées dans un environnement de simulation permettant de reproduire une tâche de contrôle de qualité de téléphones portables dans un atelier de production. Elle sera utilisée par des étudiants jouant le rôle des opérateurs. Les résultats des expériences obtenus à savoir les performances et l'évolution des facteurs comportementaux - serviront à la construction d'un premier modèle de comportement. Ce dernier devra être confronté avec la réalité pour vérifier sa pertinence. Ainsi, les paramètres seront ajustés pour obtenir un modèle exploitable comprenant les facteurs comportementaux et les liens validés. En plus, une série d'expériences doit être menée en utilisant une maquette informatique reproduisant un environnement de travail avec certaines contraintes et perturbations pouvant exister dans un système de production.


Contact
Frédéric Amblard
Document(s) à télécharger

Mise à jour le 9 février 2012


Contact de l'Université : 05 61 63 35 00

L'Université Toulouse Capitole (UT Capitole) est un pôle d'excellence international d'enseignement et de recherche en droit, économie et gestion. Elle est fière de compter le Prix Nobel d’économie 2014, Jean Tirole, parmi ses enseignants-chercheurs. En 2012, la Commission européenne lui a attribué le label Centre d’excellence Jean-Monnet.

Trois campus en France, toujours en centre ville, à Toulouse, Montauban et Rodez.
Trois implantations à l’étranger :
Vietnam, Maroc et Vanuatu

Un réseau de 200 universités partenaires dans le monde.