Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Publications > Presses UT1 > Droit > Droit de l'Union Européenne > Auteurs extérieurs > Ouvrages collectifs
  • Recherche,

"De l'Europe : identités et identité, mémoires et mémoire" ouvrage dirigé par Charles-Olivier Carbonell

le 5 mars 1996

Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

Cet ouvrage qui décline l'Europe au singulier comme au pluriel, les montre rapportés à l'Europe : singulier et pluriel ne se présentent pas comme les deux termes d'une alternative entre lesquels il faudrait choisir. L'Europe n'est pas une ou diverse elle est une et diverse.

Une, elle possède son identité, qui la distingue des autres continents, des autres aires de civilisation, diverse elle offre des traits variés que ceux qui l'observent de l'intérieur, myopie et passion nationale aidant, perçoivent comme des différences, quand elles ne sont, à l'échelle planétaire, que nuances.

Tel est le drame de la conscience européenne : son ignorance d'elle-même. La brassée des textes ici rassemblés offre, en effet plusieurs traits originaux. Le premier est d'examiner côte-à-côte l'Europe "une" et, pour reprendre un mot qui fit récemment le titre d'un bel ouvrage, quelques-uns de ses "éclats" : l'Aragon, la Bulgarie, l'Angleterre, la Grèce, la Catalogne...

D'où la première place octroyée à la communication de Jean de Quissac sur ce grand classique de la dialectique singulier/pluriel de l'Europe qu'est l'Analyse spectrale de Keyserling. Autre trait d'originalité : la diversité de ceux qui ont écrit ces pages, diversité de leurs curiosités d'ethnologues, d'historiens, de folkloristes, de linguistes, de géographes, de sociologues... et diversité de leurs origines : Français, Grecs, Bulgares, Polonais, Hongrois...

Diversité des approches donc, mais aussi diversité, plus grande encore, des sources et des documents dans lesquels le chercheur va chercher la genèse et les manifestations d'une identité collective, qu'elle soit ethnique, nationale ou européenne. Discours, tracts et pamphlets politiques, romans populaires, livres scolaires, documents diplomatiques, chansons, danses, cérémonies religieuses, fêtes profanes, autant de lieux et de "gisements" identitaires dont l'ethnologue, mieux que quiconque, sait analyser les traces et comprendre les signes.

L'historien et le politologue, eux, sont davantage à leur affaire lorsqu'il s'agit de découvrir l'origine d'une affirmation identitaire de suivre les étapes de son évolution d'en démonter les modes de fabrication de débusquer les mythes qui la nourrissent de révéler dans tout cela l'alliance de deux grands alchimistes : le Prince et l'Historien.

Table des matières

Prix de vente : 22,87 €
Partenaires :
Editeur : PRESSES DE L'UNIVERSITE DE TOULOUSE 1
Références : ISBN 2-909628-15-9
Source : Format 14 x 21, 272 pages
Contact :
Geneviève. DAHAN :
Mis à jour le 5 décembre 2014