Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Information et Communication
  • Recherche,

"Famille et djihadisme" : une approche innovante de la question de la radicalisation religieuse

le 5 janvier 2022

Dans l'ouvrage " Family and Jihadism. A Socio-Anthropological Approach to the French Experience", le sociologue Jérôme Ferret, maître de conférences en sociologie avec HDR à l'Université Toulouse Capitole (IDETCOM), s’intéresse à l'environnement social et familial dans le processus de radicalisation djihadiste. En considérant que la "famille" est un des piliers de la socialisation au djihadisme, il propose avec Farhad Khosrokhavar, directeur d'études à l'EHESS et spécialiste mondialement reconnu de l'islam politique et du djihadisme, une vision qui permet de comprendre autrement les formes de radicalisation et ses causes.

Le magazine numérique "Exploreur" publie ce mois de janvier un article (Louart, Carina, "La radicalisation, une affaire de famille ?", Exploreur, Janvier 05, 2022, https://exploreur.univ-toulouse.fr/la-radicalisation-une-affaire-de-famille) dédié au phénomène controversé de “radicalisation” dans les sciences sociales.

Communément, ce sujet est traité globalement par des disciplines universitaires telles que la géopolitique ou la psychologie ou alors analysé dans des travaux de recherche sous un angle plutôt sécuritaire. Les sociologues proposent, quant à eux, des analyses plus nuancées, c'est notamment le cas des professeurs Jerome Ferret et Farhat Khosrokhavar dans leur dernier ouvrage "Family and Jihadism. A Socio-Anthropological Approach to the French Experience".
 
Cet ouvrage est le résultat de trois années d’enquête empirique menées sur le terrain dans le sud de la France, essentiellement dans la région de Toulouse mais aussi au nord de l’Espagne auprès des familles et travailleurs sociaux de ces territoires.
Sans chercher de causalité unique ou de déterminisme strict, les auteurs ont centré leur analyse sur la « personne djihadiste » insérée dans un réseau relationnel, affectif et en particulier la famille. Les voies d’accès au djihadisme sont ainsi souvent très personnelles et, comme le démontrent les recherches détaillées dans ce livre, ces voies sont intimement liées aux expériences et aux imaginaires de la famille.

À propos des auteurs :
 
Jerome Ferret ©Luis Faci Muñoz
  • Jérôme Ferret est maître de conférences en sociologie avec HDR obtenue à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (garant Michel Wieviorka), à l’Université Toulouse Capitole, laboratoire IDETCOM et directeur adjoint de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T, UAR 3414, Cnrs). Actuellement en délégation CNRS au LATTS, Paris, École des Ponts Paris Tech. Il est co-responsable scientifique de la plateforme d’expertise RadiRégu (Radicalités et Régulations), pôle toulousain d’expertises sur les phénomènes de radicalités et leurs régulations. Ses travaux de recherche portent sur la violence politique et l'action publique anti-terroriste.

  • Farhad Khosrokhavar est directeur d'études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Paris, France et spécialiste mondialement reconnu de l'islam politique et du djihadisme. Ses recherches portent sur la sociologie de l'Iran contemporain, sur les problèmes sociaux et anthropologiques de l'islam en France mais également sur la philosophie des sciences sociales.
Mis à jour le 7 janvier 2022