Vous êtes ici : Accueil

Coordonnées

Téléphone
18 37
Courriel
daniel2.pelissier@ut-capitole.fr

Discipline(s)

Sciences de gestion

Discipline(s) enseignée(s)

Management des organisations, GRH

Thèmes de recherche

Identité numérique des organisations, recrutement, e-réputation.

Corps

Maitre de conferences

Informations complémentaires

Thèmes de recherche

Mes trois thèmes principaux de recherche sont :

  •        Recrutement et marque employeur,
  •        Lexicométrie,
  •        Numérique : présence, commentaires, intelligence artificielle.
Mon positionnement scientifique est caractérisé par une volonté d’intégration pluridisciplinaire, par l’importance de la réflexion méthodologique et par une approche de la complexité.
Croiser les regards sur un objet d’étude représente une des caractéristiques de mes recherches. Cette approche pluridisciplinaire se traduit par des cadres théoriques puisés en particulier dans le domaine de la sociologie comme les représentations sociales ou l’économie des singularités. Les bibliographies de mon doctorat ou de mes articles montrent aussi des références puisées dans les Sciences de Gestion ou les Sciences de l’Information et de la Communication. Investir ces champs m’a permis de problématiser différemment le concept de marque employeur ou encore d’explorer des terrains parfois peu connus comme les avis de salariés.
La méthodologie occupe, dans ma démarche, une place centrale. Objet du chapitre 6 de ma thèse (173 à 226) et du deuxième volume (402 pages), la réflexion méthodologique a été l’occasion d’un chapitre d’ouvrage et de plusieurs articles consacrés à ce thème, notamment la lexicométrie. Je peux mobiliser des méthodes qualitatives et quantitatives mais j’ai une préférence pour les approches profondes permettant d’aborder la construction d’une réalité par des acteurs. L’autoconfrontation et la lexicométrie sont les deux méthodes que j’ai le plus approfondies dans mes différentes recherches. La participation à un réseau de recherche sur les analyses statistiques des textes (Iramuteq, laboratoire LERASS) a favorisé une spécialisation dans ce domaine.
La finalité de mes travaux est d’aborder une partie de la complexité du fonctionnement des organisations. Formé aux théories des organisations pendant mes études supérieures, je souhaite proposer des éléments de compréhension de systèmes constitués d’éléments en interaction. Cette orientation générale peut passer par une critique fondée de certains concepts ; cette critique est plus une étape qu’un horizon contrairement à certaines interprétations radicales.
Mon thème de recherche privilégié est l’évolution de la marque employeur.
Au cours de ma thèse, j’ai étudié les fondements et certaines limites de ce concept grâce à l’analyse de discours de candidats à un recrutement. Ce pas de côté a favorisé une vision différente de certains courants de recherche et a conduit à m’interroger sur les paradoxes de la marque employeur dans un contexte de digitalisation de la communication des organisations. La marque employeur est liée au questionnement identitaire de l’organisation qui est modifié par les discours de certains salariés dans l’internet. De même, l’intelligence artificielle modifie les conditions de diffusion de la marque employeur.
La marque employeur, concept apparu à la fin des années 1990 avant l’affirmation de l’internet, oriente de nombreuses stratégies de recrutement mais demande de nouvelles analyses dans un contexte en forte évolution.

Mes travaux actuels ont exploré deux axes :

• Les avis de salariés : les organisations sont évaluées publiquement par certains de leurs salariés et ce phénomène rend visible la construction identitaire de l’organisation. La marque employeur est concernée par ce changement de la nature du discours sur l’organisation. J’ai commencé cette réflexion pendant ma thèse et l’ai poursuivi ensuite par différents articles.

• L’intelligence artificielle : depuis quelques années, l’intégration de l’intelligence artificielle aux processus de recrutement modifie la construction de la marque employeur. Utilisée en particulier pour les entretiens avec des chatbots, son usage questionne, notamment, le rapport de l’organisation aux candidats. Cette axe plus récent dans mes travaux a été l’occasion de séminaires et d’un article sur les chatbots de recrutement.


Activités / CV


Articles dans des revues avec comité de lecture répertoriées par l'HCERES | ACL

1. PÉLISSIER, D. ; « Les avis de salariés sur la plateforme Glassdoor, pour une lecture critique et contextualisée », Gérer & Comprendre, décembre 2020 (cf. annexe 1).
CNRS 2018 : 4, FNEGE 2019 : 3, HCERES 2019 : B

Résumé :
La communication de recrutement a évolué avec l’affirmation de l’internet, en particulier depuis le développement des plateformes d’avis de salariés comme Glassdoor. Cet article propose une étude de la réception de ces avis par de jeunes diplômés avec une approche compréhensive. Après une revue de littérature sur les avis de salariés distinguant deux courants de recherche, les résultats de cette étude montrent une lecture critique de ces commentaires, notamment leur fiabilité. L’influence d’une représentation sociale des sites d’avis de clients est argumentée et explique une réception orientée par le contexte de la publication de ces avis sur l’internet. Cet article illustre l’intérêt et les enjeux d’une étude qualitative des avis de salariés. Il propose enfin des voies de gestion de ces données en croissance pour de nombreuses organisations sur un marché de l’emploi en tension.

2. PÉLISSIER, D. ; « La coconstruction ambiguë de l’intelligence artificielle, analyse de la conception de l’intervention d’ouverture de chatbots de recrutement », dossier ‘Intelligence artificielle et communication des organisations’, Communication & Management, accepté, (cf. annexe 2).
CNRS 2018 : Non classé, FNEGE 2019 : 4, HCERES 2019 : Non classé

Résumé :
Automatiser la conversation est un rêve fondateur de l’intelligence artificielle (IA). L’imitation et l’anthropomorphisme sont au cœur des analyses du concept d’IA. Cet article souhaite comprendre comment le premier contact entre robot et utilisateur est conçu. Pour cela, une méthode qualitative, utilisant la sociologie interactionniste, est investie dans un corpus de dix-neuf chatbots et douze entretiens avec des professionnels. Les résultats montrent une anthropomorphisation ambiguë de l’ouverture de la conversation. Cette ambiguïté est liée à une construction conjointe entre plusieurs acteurs aux imaginaires contradictoires. Cet article pose finalement la question de la nature sociale de l’IA.

3. PÉLISSIER, D. ; « Les horizons communicationnels du recrutement », Hermès la Revue n°82, Dossier « Nouvelles voies/voix de la recherche en communication »,
2018, p. 154-159.

4. PÉLISSIER, D. ; « Paradoxes de la communication numérique de recrutement, le cas des banques entre marque employeur et isomorphisme numérique », Communication et Organisation, n°53, Dossier « Digitalisation et recrutement : perspectives informationnelles et communicationnelles », 2018, p. 39-51.

Résumé :
La communication numérique de recrutement des banques est un construit orienté, notamment par l’usage de la marque employeur et de l’isomorphisme numérique. Cette recherche montre comment de jeunes diplômés, cibles privilégiées de ces messages, reçoivent les données consultées sur l’internet. Le cas de la BNP Paribas est étudié à travers des discours individuels recueillis au cours d’entretiens d’autoconfrontation. Les résultats montrent les paradoxes du transfert du concept marketing de marque employeur au recrutement. Par ailleurs, ils soulignent les limites de l’isomorphisme numérique. La position externaliste du chercheur est enfin questionnée.

Chapitre d’ouvrage | COS

PÉLISSIER, D. ; « L’autoconfrontation simple comme aide à la compréhension d’une activité de navigation sur l’internet », dans Mélanie Millette, Florence Millerand, Guillaume Latzko-Toth, « Méthodes de recherche en contexte numérique », PUM : Montréal, [mail d’attestation d’acceptation sous réserve de modifications mineures en annexe], à paraitre, 2020 (cf. annexe 4).

Thèse de doctorat | TH

Doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication

Paradoxes communicationnels du recrutement.
La construction identitaire numérique des banques et les jeunes diplômés, entre marque employeur et isomorphisme.

Résumé
Les évolutions du contexte technologique et humain du recrutement soulèvent la question de la réception des données numériques observables sur l’internet. Les banques sont particulièrement présentes et les jeunes diplômés sont exposés à cette communication massive. La construction identitaire caractérise ce phénomène social et paradoxal impliquant de multiples acteurs.
Notre problématique cherche ainsi à comprendre comment de jeunes diplômés reçoivent la communication numérique de recrutement des banques. Nous avons investi le cadre théorique des représentations sociales et réalisé une revue de littérature sur les stratégies communicationnelles des banques et les comportements variés des jeunes diplômés. Cette préparation du terrain nous a permis de poser des hypothèses sur l’influence des représentations sociales dans cette situation de communication.
La complexité de la réalité étudiée a favorisé l’adoption d’une approche méthodologique qualitative. Par souci de réflexivité, nous avons croisé les données d’entretiens de focus groups et d’autoconfrontation. De même, un traitement qualitatif et thématique a été combiné à un traitement quantitatif par la démarche lexicométrique.
Les résultats principaux concernent la compréhension des mécanismes cognitifs de réception des données de l’internet dans le cadre du recrutement. Elles intègrent les représentations sociales de la taille de l’organisation et des dispositifs numériques de communication. De plus, nous avons mis en évidence plusieurs profils de récepteurs. Cette recherche souligne des paradoxes liés à la mise en œuvre d’une marque employeur et associés à la tendance des organisations à l’isomorphisme numérique.

Mots clefs
Recrutement, identité, récepteur, banque, autoconfrontation, lexicométrie, représentations sociales, marque employeur.
Deux volumes
Volume I : problématique, méthodologie, résultats, 6 chapitres, 412 pages.
Accessible en ligne :
Volume II : précisions méthodologiques, retranscriptions des entretiens individuels et collectifs, photographies, 402 pages.

Publication en ligne sur Theses.fr : http://www.theses.fr/2018TOU10004

Communications avec actes dans un congrès international | C-ACTI

1. PÉLISSIER, D. ; « Champ représentationnel de la réception de dispositifs numériques, le cas de la communication de recrutement des banques », colloque “L’analyse des sites web est-elle toujours pertinente ? Chapitre 4 : Analyses des représentations des publics et des usages des internautes : retours critiques”, Axe A2- Approches compréhensives des pratiques et usages des internautes, 29 mai 2019, Clermont Ferrand.
2. PÉLISSIER, D. ; « Discrimination en situation de recrutement et taille de l’organisation, pour un usage raisonné des représentations sociales en communication organisationnelle », Colloque Org&Co, Dark Side, 28 mars 2019, Pessac.
3. PÉLISSIER, D. ; « L’individu dans le(s) groupe(s) : focus group et partitionnement du corpus », Journées internationales d'Analyse statistique des Données Textuelles (JADT), 14 juin 2018, Rome, volume 2, Univers Italia, 2018, p. 586-593.
Résumé :
Les analyses lexicométriques des focus groups dépendent notamment des choix de partitionnement du corpus par le chercheur. Après avoir proposé une typologie des partitionnements possibles, nous présentons les résultats d’une expérimentation d’une de ces approches sur un corpus de dix focus groups. Ces analyses mettent en évidence certains apports et limites de la lexicométrie par rapport à l’analyse conversationnelle.

4. PÉLISSIER, D. ; « Communication numérique de recrutement et co-construction identitaire des organisations, des big data aux thick data », Journées doctorales de la SFSIC 17 juin 2017, Villeurbanne, p. 1-16.
5. PÉLISSIER, D. ; « Mise en œuvre, apports et limites de l’autoconfrontation comme méthode d’observation en ligne : le cas de la préparation de l’entretien d’embauche par de jeunes diplômés », colloque d’automne ARQ (Association pour la Recherche Qualitative) : « Observer les pratiques et les acteurs en situation : réflexions sur des démarches d’observation multi-situées, équipées ou en ligne », programme du colloque ARQ automne 2016, 28 octobre 2016, université Trois-Rivières (Québec).
6. PÉLISSIER, D. ; « Identité numérique des organisations : approche conceptuelle et analyse exploratoire de réception par la lexicométrie », Actes du colloque international Jeunes Chercheurs, 9ème édition, 15 octobre 2015, PRAXILING, Université Montpellier, 2016, p. 1-123.

Participations à l’organisation de séminaires de recherche

1. Depuis Septembre 2019 : création et organisation d’un cycle annuel de conférences scientifiques, « Soirées de la Recherche », IUT de Rodez.
2. Depuis Septembre 2019 : membre du comité d’organisation du 15ème colloque international JADT (Journées d’Analyse des Données Textuelles) à Toulouse avec Pascal Marchand et Pierre Ratinaud (LERASS, université Toulouse Paul Sabatier).
3. Depuis 2017 : participation à l’organisation du séminaire COMUИ sur les commentaires numériques (https://comun.hypotheses.org/), initié et coordonné par Laurence Leveneur, MCF IDETCOM.
4. De février 2015 à décembre 2015 : membre du comité d’organisation du séminaire des doctorants de l’ADTSIC (Association des Doctorants Toulousains en SIC).

Interactions avec des acteurs socio-économiques

Depuis septembre 2019 : coordination de la campagne de soutien de la création d’un département HSE (participation au club HSE Aveyron, organisation de visites et recueil de lettres de soutiens, participation à des séminaires, etc.).
Depuis juin 2017 : membre du conseil d’administration de FACE Aveyron, représentant de l’IUT de Rodez (participation aux réunions ; organisation de soirées/conférences ; mise en contact pour des stages, projets tutorés, etc).
Depuis septembre 2012 : mise en place d’un partenariat avec le GRETA.

Liste des autres produits et activités de la recherche

Articles dans des revues avec comité de lecture | ACLN

1. PÉLISSIER, D. ; « S’approprier la mesure, le cas des sites d’avis de salariés », Communication et professionnalisation, dossier « Mesurer la communication ? Ce que les outils de mesure font à la professionnalisation de la communication »
à paraitre, 2020, (cf. annexe 3.)
2. PÉLISSIER, D. ; « La présence numérique des organisations au regard de la marque employeur, le cas des banques françaises », Commposite, Vol. 20, n°1, 2018, p. 108-131.
3. PÉLISSIER, D. ; « Observer les observateurs : adaptation de la méthode de l’autoconfrontation simple et complexité de la navigation internet », Recherches Qualitatives, Hors-série, numéro 22, 2016, p. 24-41.
Résumé :
L’autoconfrontation simple est une méthode d’observation de l’activité d’un acteur et a été appliquée dans différents domaines. Cependant, les usages numériques semblent rarement analysés dans cette perspective. Ainsi, l’objet de cet article est de montrer les spécificités de l’autoconfrontation dans le cas de l’observation d’une activité de navigation internet. Nous nous appuyons sur une recherche concernant la réception de la communication numérique de recrutement. Dans ce cadre, une vingtaine d’entretiens nous a permis d’argumenter des ajustements méthodologiques de l’entretien de l’autoconfrontation simple. L’enregistrement de la navigation, sa retranscription et le retour aux acteurs sont les spécificités de notre pratique de recherche. Enfin, une synthèse sur la mise en œuvre de la méthode de l’autoconfrontation simple propose un panorama des questionnements possibles pour l’observation d’une navigation internet. Au terme de cette argumentation, nous soulignons les limites et les enjeux de cette démarche notamment dans une perspective critique des big data.

Articles dans des revues sans comité de lecture | ASCL

1. PÉLISSIER, D. ; « Recruter à l’ère du numérique », Mondes Sociaux, consultable : https://sms.hypotheses.org/, 2019.
2. PÉLISSIER, D. ; « Peut-on être absent à sa propre présence numérique ? », Mondes Sociaux, consultable : https://sms.hypotheses.org/, 2016.
Publication de vulgarisation| PV
1. PELISSIER, D. ; « RSE et développement durable », dossier spécial Développement durable, La Dépêche édition régionale, 11 décembre 2019.
2. PELISSIER, D. ; « Quelle identité numérique pour quel recrutement ?” dans “Les sites de notation font la loi… ou presque », Judith Chétrit, Liaisons sociales Magazine, numéro 202, mai 2019, p. 37.

Communications orales sans actes | C-COM

1. PÉLISSIER, D. ; « À la recherche des causes perdues : critique du Big Data et communication numérique de recrutement », dans le cadre de la journée d’études « Le numérique et l’entreprise », IUT de Rodez, université Toulouse 1 Capitole, IDP, 12 octobre 2017.
2. PÉLISSIER, D. ; « Les outils numériques contrôlent-ils nos comportements ? Le cas des pages Facebook consacrées au recrutement », dans le cadre de la journée d’études « Le numérique et l’être humain », IUT de Rodez, université Toulouse 1 Capitole, IDP, 13 octobre 2016.
3. PÉLISSIER, D. ; « Identité numérique des organisations, communication globale et interactions locales », Journées d’étude des doctorants de l’école doctorale Allph@, « Local/Global : concepts, représentations, évolutions », Toulouse, 2 avril 2015.

Séminaires

1. PÉLISSIER, D. ; « Les commentaires numériques des salariés des établissements de santé, enjeux et perspectives », séminaire Organicom, laboratoire LERASS, 28 février 2020
2. PÉLISSIER, D. ; « Chatbots et médias, l’intelligence artificielle comme phénomène social », Repas recherche IUT de Rodez, 20 juin 2019
3. LEVENEUR L. et PÉLISSIER, D. ; « Commenter les organisations, un état de l’art », dans le cadre du Séminaire COMUИ (Commentaires Иumériques et organisations), organisé par Lucien Rapp, Professeur et Directeur de l’IDETCOM, Laurence Leveneur, MCF, IDETCOM et Daniel Pélissier, Docteur, IDETCOM, 17 mai 2019.
4. PÉLISSIER, D. ; « Paradoxes communicationnels du recrutement », Séminaire équipe Organicom, laboratoire LERASS, Toulouse, 9 mars 2018.
5. PÉLISSIER, D. ; « Analyse réflexive de la construction identitaire numérique d’un doctorant », séminaire Doc To Me, école doctorale Allph@, université Toulouse Jean Jaurès, 23 février 2017.
6. PÉLISSIER, D. ; « Présence numérique des employeurs, proposition de typologie pour les entreprises du secteur bancaire français », Webinaire de l’observatoire des médias sociaux en relations publiques (OMSRP), Université de Laval, IDETCOM, 5 avril 2016.
7. PÉLISSIER, D. ; « La réception de l’identité numérique des organisations : le cas du recrutement des jeunes diplômés par les banques », université UQAM (université du Québec à Montréal) Montréal (Québec), laboratoire LabCMO (Laboratoire de Communication Médiatisée par Ordinateur), 26 octobre 2016.
8. PÉLISSIER, D. ; « Méthodologie de l’analyse de réception de la présence numérique des banques par les jeunes diplômés dans un contexte de recherche d’emploi », séminaire de l’ADTSIC (Association des Doctorants Toulousains en SIC), Toulouse, 4 décembre 2015.
Communication par affiche dans un congrès international ou national | C-AFF
PÉLISSIER, D. ; « La co-construction identitaire des organisations sur internet », Ecole Thématique CNRS Identité Numérique, laboratoire Praxiling, Sète, 23 novembre 2016.

Produits et outils informatiques

1. PÉLISSIER, D. ; « Facebook, un objet de représentation sociale ? Approche exploratoire par l’analyse prototypique », Etudes ; Iramuteq, consultable : http://www.iramuteq.org Iramuteq, 2019.
2. PÉLISSIER, D. ; « Analyse du discours d’établissements scolaires : quête identitaire et place des ENT », Etudes ; Iramuteq, consultable : http://www.iramuteq.org, 2016.
3. Depuis juin 2016 : participation à la liste de diffusion d'Iramuteq (collecte et diffusion de publications utilisant ce logiciel).

Conférences publiques

1. PÉLISSIER, D. ; « Parler avec des machines, la conversation à l’ère du numérique », conférence des Soirées de la recherche de l’IUT de Rodez, “Regards croisés et scientifiques sur l’avenir“, 30 janvier 2020
2. PÉLISSIER, D. ; « Intelligence artificielle et comptabilité : phénomène technologique ou social ? », conférence Toulouse School of Management, Master 2 CCA, 22 novembre 2019
3. PÉLISSIER, D. ; « Découvrir une entreprise sur internet : une quête sous influences », conférence publique école d’ingénieur 3IL et école de commerce EGC, Rodez,
24 janvier 2017.
4. PÉLISSIER, D. ; « Les outils numériques contrôlent-ils nos comportements ? Le cas des pages Facebook consacrées au recrutement », dans le cadre du salon régional de l’innovation On’Innov, Onet-le-Château, 27 novembre 2016.
5. PÉLISSIER, D. ; « Identité numérique, e-réputation et présence numérique des établissements éducatifs : propositions d’analyse et questionnement », conférence publique, formation Dafpen, Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE) de Toulouse, 11 mai 2015.

Activités d’évaluation

Depuis septembre 2019, referee de papiers pour une revue qualifiante, membre du comité de lecture de Communication & Organisation (université de Bordeaux), revue internationale PME
Depuis septembre 2016, membre de la commission Recherche de l’IUT de Rodez : axes de recherche, évolution de la recherche, analyses des demandes de financement, conception de supports de communication.

Indices de reconnaissance

Président et membre de la commission GRH et Communication du jury d’agrégation externe, Économie et Gestion
2011-2016 : coordination du groupe de travail, organisation de la conception des sujets d’écrit et d’oral, animation des réunions d’organisation en relation avec l’Inspection Générale

Autres productions | AP presnumorg.hypotheses.org

Juin 2015 – Juin 2018 : publication d’un carnet de thèse inscrit au catalogue Hypotheses,
ISSN 2490-8258, référencé dans la base de données SHS ISIDORE ; 34 articles dont :
« Quelle est la nature du recrutement ? », Présence numérique des organisations, juillet 2018, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/388
« Quelles sont les origines du concept de marque employeur ? », Présence numérique des organisations, mai 2017, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/350
« Comment préparer l’analyse de textes de sites Web grâce à la lexicométrie et au logiciel Iramuteq ? », Présence numérique des organisations, avril 2016, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/187
« Présence numérique des organisations, concept théorique ou principe militant ? », Présence numérique des organisations, décembre 2015, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/146
« De quoi les traces numériques sont-elles le nom ? », Présence numérique des organisations, août 2015, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/94
« Qui est l’internaute observaCteur ? », Présence numérique des organisations, juin 2015, [en ligne] URL : https://presnumorg.hypotheses.org/25