Vous êtes ici : Accueil > Recherche > Publications > Presses UT1

P.U.S.S : La crise du capitalisme financiarisé

Paru le 15 juillet 2014
Crée le 15 juillet 2014, Mis à jour le 30 septembre 2014

Mélanges en l'honneur de François MORIN

François Morin, professeur de sciences économiques à l'Université Toulouse 1 Capitole de 1975 à 2006 est aujourd'hui professeur émérite. Il est une personnalité manquante de cette discipline dont les évolutions ont transformé l'environnement socio-économique des quarante dernières années. Dès les années 1970, il étudie la structure financière du capitalisme français à partir de l'ananlyse de la structure de propriété des 200 plus grands groupes industriels et financiers. Il n'aura de cesse d'affiner sa méthode qui reste pertinente pour détecter le pouvoir de décision qui est encastré dans la propriété du capital. Ses travaux sur la corporate gouvernance et sur l'évolution des formes du capitalisme ont très tôt montré les risques que constituait la pénétration des investisseurs institutionnels dans les conseils d'administration des firmes. Les réformes financières successives en libéralisant les taux de change, les taux d'intérêt, la circulation des capitaux, l'ouverture du capital des firmes, ont ouvert la boite de Pandore. Les banques, en devenant les principaux acteurs sur les marchés financiers, ont alimenté massivement les bulles jusqu'à l'explosion.
Au sein du laboratoire d'économie toulousain dont il est un des membres fondateurs en 1976, le laboratoire d'étude et de recherche sur l'économie de la production (Lerep) devenu Lereps (Laboratoire d'étude et de recherche sur l'économie, les politiques et les systèmes sociaux), François Morin a initié nombre de chercheurs à ces problématiques fondamentales.
Le plan de l'ouvrage qui lui est dédié fait écho au thème central de son oeuvre. La financiarisation. De la montée en puissance d'acteurs extrêmement puissants sur les marchés financiers, à la responsabilité des agences de notation en passant par l'analyse de la titrisations des dettes souveraines, des conséquences sur les entreprises et les inégalités, ces contributions décryptent les différents aspects de ce capitalisme financiarisé aujourd'hui en crise et s'interrogent sur la responsabilité de l'économiste en tant que citoyen.
Ces articles traduisent l'estime, le respect et l'amitié dont il a fait l'objet et contribent à faire de ces mélanges un témoignage de la profondeur humaine des relations que François Morin a su tisser tout au long de son parcours.

Table des matières
 
Prix de vente : 25 €
  • Auteurs :

    Sous la direction de Malika Hattab-Christmann, Anne Isla et Claude Vautier
  • Editeur :
    PRESSES DE L'UNIVERSITÉ TOULOUSE 1 CAPITOLE
  • Source :
    Format 16 x 24, 353 pages
  • Références :
    ISBN : 978-2-36170-083-6