• Recherche,

"La métamorphose et ses métamorphoses dans les littératures européennes, histoire d'un décentrement ?" Collection d'Albi

le 1 mai 2010

Ouvrage disponible et directement en vente au Service des Presses de l'Université Toulouse 1 Capitole
Site de la Manufacture bureau MA003, 21 Allée de Brienne, 31000 TOULOUSE

"Dirigé par Véronique Adam, Christina Noacco". Les contributions qui composent ce volume se proposent d'explorer la métamorphose, de l'Antiquité au xx' siècle, en tant que modification de la forme physique ou de la nature d'un être animé ou inanimé, à l'intérieur de l'imaginaire littéraire européen (en particulier au travers de l'Antiquité grecque et latine et de la littérature française, italienne et polonaise).

Deux formes de transformation existent dès les plus anciens textes: une modification des apparences du réel et une mutation plus profonde, touchant plutôt au comportement des êtres concernés. Mais à la fin du Moyen Âge, l'aspect merveilleux de la fable s'efface au profit de la valeur éthique, esthétique ou poétique de la mutation.

Jusqu'aux écrivains baroques, s'opère un premier décentrement, vers la motivation et les causes de la métamorphose, surdétermination aussi bien littéraire et générique qu'imaginaire. Et ensuite ? Qu'en est-il de la métamorphose après l'obsession symétrique qui a ancré la Renaissance, selon Foucault, dans un système de pensée analogique? Qu'a fait de la métamorphose la pensée taxinomique des siècles postérieurs ? On assiste alors au tarissement de l'idée, réduite à un lieu rhétorique, à un objet d'érudition hérité de l'Antiquité.

Revivifiée par la littérature fantastique et de science-fiction au XIXe siècle, la métamorphose n'est plus qu'un genre littéraire. La période post-moderne, elle, invente des métamorphoses ex abrupto, ex nihilo et donne par là lieu à un second décentrement. Pourquoi de figure de continuité, la métamorphose serait-elle devenue une marque de rupture permanente de l'oeuvre elle-même, dont elle briserait la structure et la cohérence imaginaire ?

TABLE DES MATIÈRES

Prix de vente : 20 €
Partenaires :
Editeur : PRESSES DU CENTRE UNIVERSITAIRE CHAMPOLLION
Références : ISBN : 978-2-915699-97-5
Source : Format 16 X 24, 246 pages

Contact :
Geneviève. DAHAN :
Mis à jour le 7 novembre 2014